dimanche 6 octobre 2013

Photo de la semaine (36)


Tropologion
offert par Oskan Erevantsi à Louis XIV
Contrairement aux textes profanes, les livres religieux, psautiers, tropologion, bibles et bréviaires étaient largement illustrés.
Les superbes tranches dorées à l'or fin de ce volume, gravées et peintes en polychromie, montrent sur leurs tranches supérieure et inférieure, la Vierge à l'Enfant et la Crucifixion, et sur la tranche centrale sainte Véronique déployant le saint suaire. Selon Frédéric Macler, ce ne serait pas la représentation de la Vierge mais celle de la reine légendaire Pétronice, femme de l'empereur romain Claude, qui, selon la légende, aurait découvert la vraie Croix.
*Oskan Erevantsi et Karapet Andrianatsi (éditeurs) Amsterdam. imp. Surp Etchmiadzine et Surp Sarkis Zoravar, 1884.

(Sources "Livres d'Arménie" - Collection de la Bibliothèque nationale de France - ouvrage réalisé, pour "l'année de l'Arménie" (2007), avec le soutien financier de la Fondation Calouste Gulbenkian)

Ici l'article complet si vous voulez en savoir plus :

http://dzovinar.blogspot.fr/2013/10/livres-darmenie-bibliotheque-nationale.html



Ici tous les amis et participants du blog d'Amartia
http://mesinstantanes.blogspot.gr/

6 commentaires:

  1. Splendide travail. Ce ne doit pas être courant de pouvoir tenir entre ses mains un tel ouvrage. Merci pour les explications.

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau hein ? La seule fois où j'ai pu admirer cette petite merveille, c'est à la Bibliothèque nationale, à Paris. Juste regardé ! sans toucher !
    Louis XIV était très croyant ; il a dû apprécier à plus d'un titre !
    Bonne journée François et bise.

    RépondreSupprimer
  3. C'est magnifique et très intéressant. J'irai voir les explications un peu plus tard, là je suis à la bourre !

    RépondreSupprimer
  4. Prends ton temps, ça ne va pas s'envoler !
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. c'est très beau,...
    j'ai vu une magnifique bibliothèque de livres anciens à San Lazaro près de Venise, hélas je n'ai pas fait de photos,
    bonne semaine Dzovinar

    RépondreSupprimer
  6. Oui chère Josette, il s'agit de l'imprimerie arménienne des Pères "Mekhitaristes" établie à San Lazzaro (Lagune de Venise) en 1717 : " En 1717, l'île abandonnée depuis le xvie siècle est offerte par la sérenissime république à un moine arménien, le père Mékhitar, fuyant la persécution turque à Istanbul. Aidé de plusieurs moines, Mékhitar restaure l'église du xiie siècle et fonde un monastère. En 1805, Napoléon Bonaparte incorpore Venise à son nouveau royaume italien. Prenant connaissance du travail scientifique et littéraire pratiqué au sein du monastère (alors dirigé par l'abbé Akonts), il décide de lui laisser une totale indépendance. Le manuscrit signé par l'empereur est aujourd'hui gardé au monastère.
    Depuis cette époque, l'île a été plusieurs fois agrandie et atteint aujourd'hui quatre fois sa taille initiale et fait trois hectares.". Voilà, tu sais tout ! A bientôt.

    RépondreSupprimer

Un commentaire me fera toujours plaisir. Et même si vous n'avez pas de blog, en choisissant "anonyme" vous pouvez poster un message et le signer.